Impact du tabac sur le ronflement

Parmi les facteurs qui peuvent contribuer à l’apparition de troubles du sommeil, la consommation de tabac figure en bonne place.

De part ses propriétés psychoactives, et notamment ses effets excitants, le tabac est évidemment déconseillé, notamment le soir, pour conserver une bonne qualité de sommeil. Mais ces propriétés ne sont pas les seules raisons pour éviter le tabac dans le cadre d’une stratégie d’amélioration de votre sommeil : en effet, la fumée provoque aussi des irritations, inflammations, boursouflures, et contribue à l’obstruction des voies respiratoires.

Le risque est alors de souffrir d’apnée du sommeil, et donc de ronflement, à cause du tabagisme. Il s’agit donc d’un facteur purement mécanique, qui peut être traité facilement et provoquer des améliorations notables au niveau du sommeil. Remplacer les dernières cigarettes de la journée par des gommes à la nicotine peut être à la fois un premier pas dans le sevrage vis à vis du tabac et contribuer à un sommeil de meilleure qualité rapidement.

Et vous, est-ce que votre ronflement est en partie causé par votre tabagisme ? Avez-vous déjà constaté une amélioration de la qualité de sommeil d’un ronfleur ayant décidé de moins ou ne plus fumer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.